0
-20% sur TOUT (sauf Free Lance, Church’s, Paraboot, UGG) avec le code BLACK2017. -> 30/11.

SERVICE CLIENT : 04.42.62.18.18 - Du lundi au vendredi de 10h00 à 18h00 (coût d'un appel local)

Le talons et les hommes

Les bottes souples à talons pour homme :

Henri IV lui-même envoya un cordonnier étudier la technique de préparation des cuirs « Danubiens » en Hongrie. Ceci permit de ranimer l’industrie des Hongroyeurs, spécialisés dans la fabrication de bottes souples.
Le discours nouveau sur la mode exige qu’on porte cette botte pour être au gout du jour. Elles allaient aussi haut que possible et collaient à la cuisse exactement. Tallement de Reaux nous rapporte que pour pouvoir enfiler les siennes, le marquis de Noldy devait rester les pieds dans l’eau plus d’une heure.
Cette mode de vivre botté a été pittoresquement rapportée par une lettre d’un noble espagnol venu à Paris ; il écrivit à son Roi : « Paris bientôt va être vide, tant le monde va partir, car ils sont tous bottés ».
Louis XIII eut sa première paire de souliers à huit mois ; son cordonnier, le nommé « Champagne », lui en prit mesure le 2 juin 1602. Jusqu’en 1789, on conserva au Val-de-Grâce la première chaussure de chacun des fils ou des dames de France. La révolution éparpilla ce précieux musée.
Louis XIII, grand chasseur, fut grand amateur de bottes et bottines ; sous son règne elles furent à entonnoirs ; elles n’arrivaient qu’au milieu de la jambe. Les cavaliers ajoutaient à la botte une sorte de socque retenue par des soulettes ou sous pieds et qui dissimulaient une pièce de cuir nommée surpieds.
Les patins ou galoches étaient destinés à protéger de la boue.

FANNY VOUS RECOMMANDE < >
https://www.fanny-chaussures.com/comment-choisir-ses-chaussures-pour-femme.html




REFRESH