0

SERVICE CLIENT : 04.42.62.18.18 - Du lundi au vendredi de 10h00 à 18h00 (coût d'un appel local)

Le lexique de la chaussure

Afin de mieux comprendre les termes ou expressions utilisés lorsque l’on parle de chaussure, vous retrouverez ici les définitions des principaux termes.

Ballerine :

Déclinaison d’une chaussure de danse à décolleté léger. En général la tige est non doublée et le talon chiquet.
 

Cousu Blake :

Egalement appelé cousu de part en part. C’est un type de construction simple qui consiste à fixer la semelle, après extraction de la forme, par une couture traversant la semelle et la première (semelle intérieure) de part en part. Ainsi la semelle extérieure et la première sont toutes deux solidaires.
 

Bottes :

Chaussure à tige haute montant au moins au-dessous du genou.
 

Bottines :

Petite botte, dont la tige monte au-dessus de la cheville et couvre plus ou moins le mollet.
 

Bout de la tige :

Pièce de la tige rapportée sur la claque, dont elle est le prolongement vers l’avant (bout rapporté) ou simulé par une piqûre (bout simulé).
 

Bout droit :

Bout rapporté ou simulé dont le raccord avec la claque est rectiligne.
 

Bout fleuri :

Bout rapporté ou simulé orné d’un motif décoratif perforé.
 

Bout golf :

Bout rapporté ou simulé d’un contour spécial à double courbe avec pointe centrale, le plus souvent accompagné de perforations.
 

Bout dur / Bout souple :

Renfort rigide ou souple et élastique, placé sous le bout de la tige, modelé sur le bout de la forme pendant le montage, et destiné à protéger les orteils tout en donnant fermeté et bonne présentation à cette partie de la tige.
 

Box-Calf :

Peau de veau tannée au chrome, employée en particulier pour la confection de la tige.
 

Bride :

Partie étroite de la tige, prolongeant un quartier ou une claque ou rapportée à ces morceaux, qui permet de fermer la chaussure sur le cou-de-pied ou autour de la cheville, au moyen d’une boucle, d’un bouton ou d’un élastique.
 

Brodequin :

Grosse chaussure, à tige montant au-dessus de la cheville, pour le travail ou la marche. Ex : brodequin de montagne ou de mineur.
 

Buffle :

Croûte flexible ou croûte façon buffle : croûte de gros cuir, tannée au chrome, teinte et poncée, utilisée ordinairement pour le semelage des pantoufles.
 

Cambrer :

Avoir ou donner de la cambrure. Ex : un pied plus ou moins cambré, qui présente une cambrure plus ou moins accentuée. Inverse pied plat.
 

Cambrion :

Pièce allongée, en bois, cuir, acier, ou matière plastique, placée dans l’épaisseur du semelage, destinée à donner de la fermeté à la cambrure de la chaussure et à soutenir la voûte plantaire.
 

Cambrure de la chaussure :

Partie de la chaussure comprise entre l’avant de l’emboitage et la ligne des flancs.
 

Carder :

Donner à des surfaces, en vue d’un collage, les propriétés d’adhérence nécessaires, soit au moyen d’un outil appelé carde, soit par divers procédés d’abrasion : machine à carder.
 

Chair :

Le côté intérieur de la peau après qu’elle a été détachée de l’animal, celui qui adhérait à la chair de l’animal vivant. On dit aussi bien, par exemple : marquer, coller… sur chair ou du côté chair.
 

Chaussage :

- L’action de chausser et l’opération correspondante.

- Le résultat de l’opération

 

Chaussant :

Ensemble de propriétés d’une forme ou d’une chaussure lui permettant de loger correctement et confortablement le pied, et de le maintenir rationnellement dans la marche.
 

Chausser :

Habiller et protéger confortablement et rationnellement le pied.
 

Chaussure :

Objet fait de cuir, peau, tissu, ou tout autre matériau, assemblés par divers procédés, et destiné à habiller et protéger le pied.
 

Chrome :

- Tannage au chrome : procédé consistant à transformer la peau en cuir au moyen de sels de chrome, auxquels sont parfois associés en petites quantités d’autres agents agissant comme adjuvants
- Cuir de tannage au chrome, ou plus brièvement cuir au chrome, cuir chromé : cuir obtenu par le procédé de tannage du chrome.
- Tannage chrome-végétal : procédé consistant à tanner d’abord au chrome, puis à effectuer un second tannage végétal et/ou synthétique ou par des résines.
- Cuir chrome-végétal ou, en abrégé, du chrome-végétal : cuir obtenu par le procédé de tannage chrome-végétal.
- Tannage semi-chrome  : procédé consistant à faire d'abord un tannage végétal et ensuite un second tannage au chrome ou inversement. Le terme exact pour un cuir végétal-chrome est "retanné au chrome". 
- Cuir semi-chrome ou, en abrégé, du semi-chrome : cuir obtenu par le procédé de tannage semi-chrome.
 

Claque :

- Pièce au-dessus de la tige couvrant l’avant pied. A proscrire : empeigne, à cause des imprécisions dans l’interprétation, ainsi que guêtre.
- Claque boiteuse : claque de tracé dissymétrique, le côté intérieur étant coupé et muni d’un morceau rapporté afin de permettre un meilleur rendement de coupe.
- Claque à bout rapporté, à bout simulé.
- Double claque : type de tige dans lequel une claque complète, du type claque unie, est doublée par un bout rapporté par-dessus, qui fait ainsi à l’extrémité de la chaussure un renfort par une double épaisseur de tige. Employé parfois à la place du bout golf. A proscrire dans ce sens.
 

Confort :

Chaussures confort, ou pour pieds sensibles : chaussures en général pour femme, montées sur les formes spéciales extrêmement larges, pour des pieds déformés par l’âge ou la maladie.
 

Contrefort :

Soutien de la tige, intercalé entre dessus et doublure, destiné à éviter l’affaissement de la tige et à maintenir le talon à sa place.
 

Contrepied :

Pied de forme ou de chaussures à un stade quelconque de la fabrication, qui réunit à un pied de sens donné –droit avec gauche, ou gauche avec droit- constitue avec lui une paire complète.
 

Cousu de part en part :

Genre de fabrication dans lequel la semelle est fixée après extraction de la forme, par une couture traversant la semelle et la première de part en part.
 

Cousu norvégien :

Genre de fabrication, variante du cousu trépointe, dans lequel la trépointe est cousue côté chair contre côté fleur de la tige ( au lieu de fleur contre fleur), et rabattue vers l’extérieur de façon à assurer l’étanchéité de la couture.
 

Cousu petit point :

Procédé de fabrication qui consiste à coudre à la machine la semelle sur la trépointe, au moyen d’un point à deux fils.
 

Cousu sandalette :

Genre de fabrication dans lequel le bord de la tige est retourné vers l’extérieur et fixé directement par couture sur le semelage.
 

Cousu trépointe main :

Genre de fabrication dans lequel la trépointe et la tige sont cousues à la main sur le mur d’une première gravurée.
 

Cousu trépointe machine:

Genre de fabrication réalisant mécaniquement toutes les opérations de couture à la main de la trépointe sur le mur d’une première gravurée.
 

Croute :

Couches inférieures d’un cuir ou d’une peau refendue dans son épaisseur (la couche supérieure est dénommée « fleur sciée »). Ne pas confondre avec le terme « en croûte » qui qualifie un cuir simplement tanné et qui n’est pas prêt à l’utilisation.
 

Cuir :

Toute peau d’animal qui a conservé sa structure fibreuse originelle plus ou moins intacte, et qui a été traitée pour devenir imputrescible même après traitement à l’eau. L’usage courant distingue :
- Cuir : peau de bovin adulte
- Peau ou peausserie : peau des autres espèces
En conséquence, et compte tenu de la présentation finale, on dira plutôt :
- Du "cuir" pour une matière épaisse et rigide, utilisée pour le semelage.
- De la "peau" pour une matière plus ou moins mince et souple, servant à la confection de la tige, des enrobages…
 

Culée :

Partie arrière du croupon d’une peau ou d’un cuir, qui recouvrait le bas de la croupe et les fesses de l’animal.
 

Derby :

Chaussures basses ou montantes dont les quartiers sont assemblés sur la claque de façon que leur partie avant (oreille du quartier) reste libre pour faciliter l’entrée du pied et ne s’applique sur le coup de pied que par le serrage des lacets.
 

Elastomère :

Terme général désignant l’ensemble des produits macromoléculaires, naturels ou de synthèse, ayant des propriétés physiques d’élasticité analogues à celle du caoutchouc, et servant à la confection du semelage.
 

Embauchoir :

Forme en bois, métal, carton, ou matière plastique introduite dans la chaussure terminée pour donner à la tige consistance et bonne présentation, soit en vue de l’emballage et du transport, soit en vue de l’exposition et de la vente, soit enfin pour assurer le bon entretien de la chaussures entre deux périodes de porter.
 

Embout de protection :

Coquille résistante, en acier, incorporée au cours de la fabrication de la chaussures de sécurité entre le dessus et la doublure du bout de la tige, et destinée à protéger les orteils des risques d’écrasement.
 

Emboutir :

Donner une forme prédéterminée à une pièce rigide de la chaussure : première, semelle… par compression entre des matrices de forme appropriées : machine à emboutir.
 

Empeigne :

Terme traditionnel de cordonnerie, à proscrire du langage industriel, à cause des incertitudes dans les différents sens qui lui sont attribués :
Soit la tige complète : du cuir à empeigne.
Soit l’avant de la tige, couvrant le pied, depuis le coup de pied jusqu’au bout des orteils : bout, claque et languette.
Soit enfin la claque proprement dite.
On préfèrera préciser : claque, partie avant de la tige ou tige complète.
 

Empiècement :

Pièce de tige rapportée entre deux parties d’un quartier ou d’une claque.
 

Escarpin :

Chaussure basse et décolletée, à semelle mince, sans fermeture sur le coup de pied. On dit aussi décolleté.
 

Espadrille :

Chaussure basse légère, dont la tige est en toile et la semelle en corde de chanvre ou jute, attaché au pied par un lacet entourant la cheville.
 

Fleur :

Le côté extérieur de la peau après qu’elle ait été détachée de l’animal. On dit aussi bien, par exemple, « marquer, coller... sur fleur ou du côté fleur.
 

Fausse fleur :

Apparence de fleur donnée à la surface d’une croûte, au moyen d’une pigmentation avec ou sans impression.
Fleur corrigée : surface d’une peau qui a reçu un finissage normal, la fleur ayant subi au préalable un léger ponçage appelé effleurage.
Fleur poncée : surface d’une peau dont le grain propre à plus ou moins disparu sous l’effet d’un ponçage assez accentué, et dont la fleur a été reconstituée dans son apparence par pigmentation.
Fleur rectifiée : analogue à la fleur poncée, mais avec un ponçage plus accentué.
 

Garant :

Pièce rapportée à l’emplacement de l’oreille du quartier, qui reçoit les perforations destinées au laçage (ou tout autre mode de fermeture.
 

Gaufrer :

Imprimer, à froid ou à chaud, au moyen de plaques à gaufrer, des motifs variés faits de creux et de reliefs sur des pièces de tige : presse à gaufrer.
 

Glissoir :

Pièce arrière de la doublure de la tige, correspondant à peu près à la talonnette du dessus et pouvant prendre diverses formes.
 

Good Year :

Cousu goodyear, du nom de l’inventeur de la machine.
 

Grain :

Le relief et l’apparence de la fleur de la peau :
- Grain naturel
- Grain artificiel : relief imprimé dans la fleur d’une peau au moyen d’une plaque chauffante sous pression.
Le dessin en creux et reliefs de la plaque imprimante.
 

Lacets :

Cordon servant à fermer une chaussure.
 

Lamballe :

Chaussure basse pour femme, dont les quartiers sont fixés sur les bas-côtés de la plaque et comportent un prolongement montant sur le coup-de-pied et fermé par un laçage.
 

Languette :

Partie de la tige, ou pièce rapportée de la tige, prolongeant vers l’arrière la claque et protégeant le coup de pied.
 

Layette :

- Article chaussant destiné aux nouveau-nés et aux petits enfants non encore en âge de marcher. - Série de pointures inférieures généralement au 18 en points français, au 0 en point anglais, et au 2 à l’échelle Brannock .
 

Loafer :

Type de chaussure basse, du genre « décolleté-homme », qui n’a pas de système d’ouverture-fermeture, mais une pièce fixe bridant fermement sur le coup-de-pied.
Mot loafer : paresseux, chaussure que l’on peut mettre sans avoir à se baisser.
On dit aussi slip shoe : soulier que l’on enfile en y glissant le pied.
A proscrire : mocassin espagnol.
 

Louis XV :

Chaussures : abrégé pour décolleté ou escarpin à talon Louis XV.
Talon louis XV : voir talon.
 

Mocassin :

- Par analogie avec le mocassin véritable : chaussure des indiens d’Amérique du nord constituée par une tige en forme de sac qui enveloppe entièrement le pied et, est ramenée et cousue sur le dessus. Cette tige en peausserie forte servant en même temps de semelle.
- Le mocassin de fabrication industrielle : consiste en général en une tige du même type, avec divers systèmes de fentes et de coutures à l’emboitage pour faciliter la mise sous forme, à laquelle est fixé un dessous (semelle et talon) par une couture de part en part.
- Tige façon mocassin : type de tige dont le dessin rappelle celui d’un mocassin véritable, avec un plateau pouvant être assemblé par divers procédés à la claque, mais dont la fabrication peut être cousu trépointe, cousu norvégien...
 

Mule :

Chaussure légère d’appartement, dont la tige ne comporte qu’une claque et laisse le talon découvert.
 

Noeud :

Accessoire décoratif pour les tiges de chaussures de femme, placé soit sur le claque, soit aux extrémités des lacets.
 

Nubuck :

Peau poncée sur fleur, et présentant un aspect légèrement velouté : de la chèvre nubuck, du nubuck…
 

Œillet :

- Patronage : petite pièce métallique circulaire évidée, sertie dans le carton d’un patron pour renforcer les trous qui servent au pointage au cours de l’opération de découpe à la main.
- Tige : petite pièce métallique évidée, sertie ou rivée sur la tige pour la renforcer à l’emplacement des perforations du laçage.
- Œillet invisible : œillet qui est rivé sur la doublure et le sous-œillet, et n’apparait pas sur le côté extérieur de la tige.
 

Pantoufle :

Chaussure légère, souple, confortable, souvent chaude, faite pour l’intérieur.
 

Patin :

Demi-semelle concernant seulement l’avant-pied et placée sous la double semelle.
 

Patron :

- Patron-plan : relevé de forme modifié en fonction des caractéristiques de l’article à fabriquer, et sur lequel sont dessinées les lignes délimitant les pièces de la tige, avec indication des prises de piquage, de montage, des remplis...
- Patron-type : modèle en général en tôle, gradué dans toute la gamme de pointures, qui sert à la coupe au tranchet.
- Patron de série ou patron de coupe : modèle en carton bordé de laiton, en tôle ou en matière plastique, gradué dans toute la gamme de pointure, qui sert à la coupe au tranchet.
 

Peau / Peausserie :

Toute peau d’animal qui a conservé sa structure fibreuse originelle plus ou moins intacte, et qui a été traitée pour devenir imputrescible même après traitement à l’eau. Voir Cuir : on réserve plutôt peau et peausserie à la peau d’animaux de petites espèces et donc à des cuirs minces et souples.
 

Pied :

- Le pied humain : la partie inférieure de la jambe, qui supporte le corps et qui est l’instrument de la marche.
- Par opposition à paire : une chaussure isolée, à un stade quelconque de la fabrication : deux pieds gauches.
- Par opposition à tige : la chaussure à partir du moment où commence le montage – par extension, l’atelier où se font les opérations de montage, assemblage, finissage.
- Mesure anglaise .Pied carré : unité de surface utilisée pour mesurer les peaux à dessus, carré de 0.3048m de côté, ou de 0.0929m² de surface.
 

Pieds-nus / Nu-pieds :

Chaussure simplifiée, se composant d’une semelle et de lanières ou bandes plus ou moins larges et diversement assemblées, entre lesquelles le pied reste apparent.
 

Piquer :

Assembler avec un ou plusieurs fils, par une succession de points.
- Le piquage, action de piquer, regroupe l’ensemble des opérations qui servent à assembler les diverses pièces d’une tige.
- Le piqueur ou la piqueuse est celui ou celle qui exécute l’opération de piquage.
 

Première :

- Partie du dessous de la chaussure visible à l’intérieur et sur laquelle repose le pied.
- Première inférieure ou première de propreté : pièce de peau, de tissu, ou de toute matière mince, découpée au contour de la première de montage, et, collée sur cette dernière pour donner à la chaussure une meilleure présentation.
- Demi-première inférieure : comme la précédente, mais limitée à l’emboitage et à la cambrure.
 

Quartier :

- Dessus de la tige : une des deux pièces (quartier intérieur, quartier extérieur) qui forment l’arrière du dessus de la tige et remonte le plus souvent sur le coup de pied pour fermer la chaussure.
- Doublure : pièce de peau ou de tissu doublant à l’intérieur les quartiers de dessus.
 

Queue de semelle :

Partie arrière refendue de la semelle, dont le dessus vient s’appliquer sur la gorge du talon Louis XV.
 

Rang :

Série de points constituant une piqûre, dans un ensemble : une piqûre à trois rangs parallèles.
 

Rapporter :

Assembler deux pièces de tige distinctes l’une sur l’autre. Ex : une talonnette rapportée, une claque avec bout rapporté.
S’oppose à simulé : talonnette simulée, bout simulé.
 

Refendre :

Diviser une peau ou une pièce de tige en deux parties dans le sens de l’épaisseur : machine à refendre.
 

Richelieu :

- Chaussure basse, pour homme ou femme, dans laquelle la claque est fixée sur les quartiers, ces derniers venant se toucher par l’extrémité avant de leur oreille au point de claque et ne s’ouvrant qu’à l’endroit du laçage pour permettre l’entrée du pied.
- Richelieu à élastique : richelieu dont les quartiers sont assemblés à demeure jusqu’à leurs bords supérieurs avec un faux lacet et dissimulent sur les côtés des garants des élastiques permettant l’entrée du pied.
- Richelieu à médaillon : richelieu dont la claque et les quartiers sont d’une seule pièce, le garant seul étant rapporté (certaines chaussures de cyclisme)
 

Salomé :

Chaussure basse pour femme, dérivée du Charles IX, dont la claque se prolonge sur le coup de pied par une bride axiale terminée par une enchapure dans laquelle passe la bride en prolongement du quartier intérieur.
 

Sandale :

Chaussure constituée d’une semelle et de lanières diversement assemblées. Sur ce type de chaussures, le pied reste visible. Sandale à talon.
 

Sandalette :

Chaussure légère faite d’une tige généralement non doublée et perforée, cousue directement sur le semelage, et fermée par un système de brides avec boucle.
 

Sécurité :

Chaussures de sécurité : chaussures à tige montante ou basse, munie de renforts divers tels que épaisseur élastique entre tige et doublure, embouts en acier, semelle imperforable ou antidérapante... et, destinée à protéger le pied contre les risques d’accidents par écrasement, choc, perforation...
 

Sellier :

- Piqûre sellier : piqûre faite à la machine avec un fils épais et à gros points, imitant plus ou moins la piqûre faite à la main dans le travail de sellerie.
- Point sellier : gros point, fait avec un fils épais, qui donne la piqûre sellier.
 

Semelage :

Ensemble de dessous terminé de la chaussure pouvant comporter : première, trépointe, intercalaire, double semelle, talon.
 

Semelle :

Partie qui forme le dessous de la chaussure et qui se trouve, soit en totalité, soit au moins par sa partie avant, directement en contact avec le sol.
- Semelle débordante : semelle dont le contour présente une saillie régulière par rapport à la carre de la forme.
- Double semelle : ensemble d’un semelage constitué de deux épaisseurs : une semelle d’usure et une semelle intercalaire. La semelle intercalaire placée pour faire épaisseur entre la première et la semelle d’usure, appelée couramment en abrégé : une double.
  

Semence :

Petite pointe très piquante, utilisée dans les opérations de montage, et dont l’extrémité vient se river sur la ferrure de la forme.
 

Sneaker :

Chaussure basse légère pour l’été, à tige en toile, et dont la semelle, en général en tresse de corde, est emboutie et apparait en forme de garde-boue tout autour pour se raccorder à la tige.
 

Soulier :

Chaussure à tige basse, de toutes catégories .
 

Sport :

- Chaussures de sport, ou chaussure sport : par opposition à chaussures de ville, type de chaussure relativement lourde, à semelage épais, montée sur un formage confortable.
- Chaussure pour la pratique des sports : chaussure conçue spécialement, de par son formage, sa construction et ses accessoires, pour tel ou tel sport particulier : chaussure de basket, de cyclisme, de football, de ski…
 

Talon :

Talon de la chaussure : support placé sous l’emboitage pour donner à la chaussure son aplomb.
- Talon aiguille : talon Louis XV très effilé vers le bas, terminé par un bonbout de surface très réduite.
- Talon anglais : talon plat collant, non abattu à l’arrière, et légèrement en talus du côté extérieur.
- Talon bobine : talon haut, creusé sur tout son pourtour à mi-hauteur et évasé vers le bas.
- Talon bottier : talon haut, en cuir ou dont le revêtement offre l’aspect de tranches de cuir superposées, présentant un profil d’abattage du côté intérieur plus creusé que du côté extérieur.
- Talon chiquet : talon plat constitué d’une simple feuille de cuir ou de tout autre matériau fixée sous l’emboitage.
- Talon collant : talon dont le pourtour est arasé au niveau de la carre de l’emboitage.
- Talon compensé : talon qui se prolonge vers l’avant pour se raccorder sans interruption à l’appui de la semelle.
- Talon cubain ou talon quille : talon haut en bois enveloppé ou en cuir, abattu et dont le profil est rectiligne, ou presque rectiligne, sur tout son pourtour.
- Talon débordant : talon dont le pourtour présente une saillie régulière par rapport à la carre de l’emboitage.
- Talon français : talon plat collant, légèrement abattu, à queue très creusée.
- Talon haut : talon dont les bords inférieur et supérieur ne sont pas parallèles, présentant entre eux un angle dit « angle de pente d’emboitage ».
- Talon italien : talon haut collant et assez abattu sur toutes ses faces.
- Talon Louis XV : talon haut très abattu de profil concave, dont la queue est recouverte par un prolongement de la semelle, obtenu par refente, appelé gorge.
- Talon plat : talon dont les bords supérieur et inférieur sont plans et parallèles (mieux que talon bas).
 

Tige :

Partie supérieure de la chaussure destinée à habiller le dessus du pied.
 

Trépointe :

Bande de cuir souple profilée, cousue ou clouée tout autour de la chaussure, et qui sert à faire la liaison entre la première et la tige d’une part, le semelage d’autre part.
- Trépointe plate : trépointe dont la section est rectangulaire.
- Trépointe bourrelet : trépointe dont la surface supérieure forme un bourrelet régulier, lisse ou cranté.
- Trépointe norvégienne : voir cousu norvégien.
- Cousu trépointe : voir cousu trépointe.
- Fausse trépointe : bande de cuir souple profilée, collée sur le débordant de la semelle, et donnant l’apparence du cousu trépointe.
 

Velours :

Se dit de toute peau poncée sur chair et employée avec le côté chair dessus : veau velours, chèvre velours.
 

Vulcaniser :

- Sens général : créer une liaison solide (réticulation) entre des molécules de caoutchouc naturel ou synthétique, à l’aide d’un produit vulcanisant et par l’action de la chaleur, en présence de produits dit accélérateurs. Liaison donnant par moulage une masse compacte dotée de meilleures propriétés mécaniques.
- Sens particulier : mouler le semelage d’une chaussure par vulcanisation, presse à vulcaniser.
- Fabrication vulcanisée, ou du vulcanisé : type de fabrication dans laquelle le semelage obtenu à partir d’un granulé de caoutchouc est simultanément moulé et fixé à la tige de la chaussure par vulcanisation.
 

FANNY VOUS RECOMMANDE < >
https://www.fanny-chaussures.com/avant-l-arrivee-du-talon.html




REFRESH